Anne-Marie PEYSSON

17811

Son sourire, ses fous rires, ses petits cafouillages délivrés avec une fraîcheur toute naturelle, avaient fait d’elle, au cours des années 1960, l’une des speakerines et animatrices préférées des Français. Avant de devenir l’une des voix emblématique de RTL. Anne-Marie Peysson est morte mardi 14 avril, à l’âge de 79 ans, a annoncé sur site, la station de la rue Bayard, où elle aura officié pendant près de vingt ans.

Originaire du Midi – elle était née le 24 juillet 1935 à Saint-Disdier (Hautes-Alpes) – Anne-Marie Peysson a 19 ans lorsqu’elle se présente à un concours de speakerine organisé par la RTF de Marseille, présidé par Marcel Pagnol. Repérée pour sa vivacité et son sourire chaleureux, elle est embauchée à Télé Marseille, où elle restera quatre ans. En 1958, elle monte à Paris pour assurer des remplacements à « Paris Club », sorte talk-show avant l’heure, diffusé l’après-midi. Puis, en 1960, l’ORTF l’engage comme speakerine.

Elle rejoint dans cette fonction Catherine Langeais et Jacqueline Huet. Là encore, sa spontanéité et sa fraîcheur séduisent une grande partie de public, mais déstabilise une autre, peu habitué à voir une présentatrice sourire. Comme ses collègues, Anne-Marie Peysson va être appelée à animer. Ainsi en 1965, on la retrouve au côté de Guy Lux dans « Le Palmarès des chansons », où elle va tenter de se faire une place, non sans mal.

Peu après mai 1968, menacée d’être licenciée, elle se voit proposer un poste à RTL par Jean Farran, directeur de la station. Après avoir débuté auprès de Philippe Bouvard dans « RTL Non-Stop », elle va peu à peu occuper tous les grands créneaux de la station. Elle sera la première animatrice de « Stop ou encore », la plus vieille émission à ce jour de la station.

Forte de sa popularité, elle animera à partir de 1973 « Parlez-moi d’amour » dans la matinale d’Alain Krauss, avec lequel elle partage sa vie. Ensemble, ils lanceront « Les Auditeurs ont la parole », une des premières émissions de libre antenne. Et ce, jusqu’en 1990, date à laquelle elle est remerciée.

Durant cette période, Anne-Marie Peysson ne sera pas restée uniquement une voix éminemment chaleureuse. Son légendaire sourire, les téléspectateurs auront pu le retrouver à maintes reprises sur le petit écran. Sur TF1 avec « Une minute pour les femmes », une émission produite par Eliane Victor, et « La Cuisine légère » avec Michel Guérard et, enfin, sur France 3 avec « lundimoitout ».

(Source : lemonde.fr)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s